Que risque bébé si son nez reste bouché ?

Le nez du bébé peut couler pour différentes raisons : rhume, infection nasale, réaction allergique entre autres. On doit alors lui assainir le nez fréquemment chaque jour. Il faut le faire en association avec le traitement du pédiatre mis à part dans le cas d’un rhume, qui ne nécessite pas pour le moment autre chose que ce nettoyage.

Dans toutes les situations, si son nez reste encombré très longtemps, les conséquences sont nombreuses et certaines sont néfastes. Des mesures sont à prendre pour éviter que la situation dégénère comme le nettoyage régulier du nez, avec du sérum physiologique et un mouche-bébé. Consultez un pédiatre si l’état de bébé ne s’est pas amélioré et veillez à apporter plus de confort dans son quotidien, comme de surélever le haut de son corps avec un coussin sous le matelas quand il dort afin de lui permettre de mieux respirer.

Les risques pour un bébé qui garde un nez encombré

Gêne au quotidien

nez bouché bébéLe bébé va manquer de sommeil, ses nuits seront agitées et même pendant la journée, il va pleurer plus que d’habitude pour exprimer son malaise. Certains vont respirer par la bouche, ce qui n’est pas une solution saine, loin de là, car la respiration physiologique se fait uniquement par le nez.

S’il persiste à respirer par le nez, il va difficilement y arriver. Il sifflera surement et toussera également. Ce qui peut entrainer une voix enrouée. Vous le percevrez par ses pleurs. Par ailleurs, le bébé va avoir des problèmes lorsqu’il boit ou mange. Les aliments pourront faire fausse route et l’encombrement va probablement entrainer des vomissements.

Beaucoup de risques à cause de la respiration buccale

nez encombré bébéD’abord, même s’il le fait, le bébé n’arrivera pas vraiment à mieux dormir et il va surement ronfler. Cela va le faire beaucoup tousser à cause notamment de la salive qui pourrait faire fausse route et atterrir dans ses voies respiratoires.

Il sera évidemment fatigué de tout ça, cela va se voir sur son virage et son comportement, dont une irritabilité. On n’écarte pas d’autres marques du problème sur son visage, comme les cernes et une croissance anormale de la face. Les cernes témoignent d’un manque d’oxygénation des capillaires sanguins du nez. Le bébé peut avoir également le nez en trompette, déformé, car non utilisé.

Et comme si ce n’était pas suffisant, les infections ORL peuvent vite arriver : rhumes, otites, sinusite ou pharyngite, bronchiolites et angines à répétition. C’est juste un aperçu des complications que pourrait engendrer la persistance de l’encombrement du nez. Dans ce cas, la fièvre de se rajouter aux problèmes. Évidemment, le nez constitue la première barrière immunitaire en filtrant déjà une partie des particules grâce aux poils des narines. Le nez peut également chauffer et humidifier l’air qui arrive. La bouche, elle, n’en est pas capable. Alors, tout type d’intrus peut atterrir dans les voies respiratoires du bébé.

Les récidives et les répétitions sont également à éviter, c’est pourquoi vous devez veiller à utiliser un mouche-bébé de qualité régulièrement, à déceler les cas dans lesquels le nez de bébé coule, et aussi à demander à un pédiatre ce qu’il faut faire en cas de situation de nez encombré qui dure chez le nourrisson.

Que risque bébé si son nez reste bouché ?
Votez pour nous